Aller au contenu

L’Iconique veste Bar de Christian Dior

Temps de lecture

7 min

Veste Bar Dior

Imaginée par Christian Dior en 1947 pour son premier défilé, la veste Bar est une pièce emblématique de la célèbre maison de luxe, un symbole qui a marqué le début d’une nouvelle ère dans l’histoire de la mode féminine et de la haute couture. Voici son histoire.

Le 12 février 1947 est une date historique pour la mode. Ce jour-là, Christian Dior présentait son tout premier défilé, également le premier de la maison, tout juste fondée en 1946 avec l’aide d’un industriel du textile, Marcel Boussac. L’événement a eu lieu au célèbre 30, avenue Montaigne. Françoise Giroud, journaliste, écrivaine et femme politique française, alors directrice de la rédaction du nouveau magazine Elle, déclara à propos de ce défilé et du grand couturier que le jeune homme était amené à devenir : « Inconnu le 12 février 1947, Christian Dior était célèbre le 13 ».

La veste Bar Dior, l’émergence du style « New Look »

Lors de ce défilé, la ligne de robe « Corolle » et la veste Bar, également appelée tailleur Bar ou tailleur à la Dior, ont fait scandale, ce qui n’a pas empêché leur franc succès. Ces pièces, et l’ensemble de la collection présentée ont tant innové qu’elles ont révélé une nouvelle esthétique, rebaptisée « New Look », symbolisant une féminité révolutionnaire. Ce terme anglo-saxon a été choisi par l’américaine Carmen Snow, rédactrice en chef du Harpers’s Bazaar, figure légendaire du magazine et personnalité du monde de la mode la plus influente de cette époque. La veste Bar fait ensuite son apparition dans le célèbre magazine de mode américain avec un dessin de René Gruau, et dans le Vogue français avec un dessin de Christian Bérard.
Le style « New Look » se caractérise par des jupes qui s’allongent, une taille très marquée et des épaules rondes. Dans cette période d’après-guerre, la volonté de sortir de l’austérité, de réenchanter la France et le monde à travers la mode, était très prononcée. Christian Dior, génie du dessin de la figure féminine, y est parvenu, notamment en conférant à la robe Corolle un métrage de tissu conséquent, défiant les formes austères imposées par les restrictions de tissu et les tickets de rationnement dont le pays sortait à peine, et contribuant à « faire oublier d’un trait toute cette mode de guerre ». Cela a sans doute permis à la clientèle chic de se réapproprier son image au sortir de la guerre. A travers la veste Bar, Christian Dior a également créé les premières silhouettes aux épaules douces, à la taille soulignée, aux basques accentuant les hanches et globalement aux formes arrondies, ce qui en a fait très vite, et au fil des décennies, l’incarnation de l’élégance et du raffinement et l’essence du styles des années 50 à aujourd’hui.

Comment fabriquer une veste Bar Dior ?

C’est à Pierre Cardin, grand couturier, modéliste et homme d’affaires, qui a brisé les codes de la haute couture et a rendu la mode accessible à tous en se lançant dans le prêt-à-porter, que l’on doit les proportions du tailleur Bar. Alors modéliste de Christian Dior, ce dernier aurait puisé son inspiration à l’hôtel Plaza Athénée, situé avenue Montaigne à Paris. Le mot d’ordre, « affiner le corps sans rompre la taille », se traduit d’abord par plus de 500 heures de travail et de nombreuses prouesses techniques. Pierre Cardin a l’idée de plier du coton chirurgical pour obtenir le volume souhaité sans que les basques ne tombent. Le tailleur Bar présenté en 1947 est composé d’une jaquette en shantung (un tissu de soie sauvage en armure toile, fabriqué originellement dans la province chinoise du Shantung, qui se caractérise par sa texture cannelée).
Fabriquer ce symbole d’excellence à la française, requiert un savoir-faire artisanal remarquable. Du patronage jusqu’au montage en passant par l’assemblage, rien n’est laissé au hasard pour conférer au tailleur à la fois souplesse et tenue. Sa fabrication nécessite environ 150 heures de travail et l’expertise des artisans les plus qualifiés de la maison : modélistes, coupeurs, couturiers, monteurs. Les matériaux utilisés pour la confection de la veste Bar sont choisis avec la plus grande attention. Traditionnellement, elle est réalisée en laine ou en tissu de coton structuré, ce qui permet de conserver les lignes architecturales caractéristiques du « New Look ». La veste Bar, plus qu’un vêtement, est aussi une histoire de sculpture et d’architecture.

La veste Bar Dior aujourd’hui

Depuis sa première apparition en 1947, l’iconique veste Bar n’a jamais disparu des collections et des podiums. Le modèle a été interprété, revisité, par chaque direction artistique de la maison (mis à part Yves Saint Laurent qui ne l’a jamais retravaillée) qui a su en garder l’esprit et, bien entendu, les proportions. John Galliano, styliste britannique et directeur artistique de Dior pendant 15 ans, l’a retravaillé avec le modèle Diosera à l’été 1997. Son successeur Raf Simon, styliste belge et directeur artistique de la maison pendant 4 ans, s’est quant à lui plutôt concentré sur les basques et les lignes de la veste, mais également proposé des association veste Bar et pantalon à la place d’une jupe.
La styliste Maria Grazia Chuiri, qui a passé 17 ans chez Valentino avant d’être nommée directrice artistique de l’univers féminin de la maison Dior depuis 2017 (elle est d’ailleurs la première femme à occuper ce poste), a elle aussi mis la veste Bar sur le devant de la scène, en proposant notamment des variations en noir et blanc. Saison après saison, en étroite collaboration avec les meilleurs artisans, elle s’approprie les contours de la veste Bar, lui attribuent une place privilégiée aussi bien lors des défiles de prêt-à-porter que des défilés de haute couture. Maria Grazia Chuiri a ainsi imaginé 30 Montaigne, collection permanente en hommage au berceau historique de la maison, qui s’intègre pleinement dans la modernité.

Depuis sa première apparition en 1947, la veste Bar de Dior n’a jamais cessé de symboliser le savoir-faire d’exception, l’innovation et la créativité d’une grande maison de luxe française. Elle reste un incontournable de la garde-robe féminine et un chapitre immortel de l’histoire de la mode. Si Christian Dior n’a finalement tenu les rênes de sa maison éponyme pendant 10 ans, cette création lui a survécu et restera iconique.

Pour aller plus loin

Intéresé(e) par l’histoire de Chritian Dior et de la mode? Découvrez la série « The New Look » qui raconte la haute couture à Paris sous l’occupation, le passé de Coco Chanel, et l’ascension de Christian Dior notamment auprès de Lucien Lelong. A découvrir sur Apple TV+ avec Ben Mendelshon, Maisie Williams, Juliette Binoche, Emily Mortimer, John Malkovich.

Articles similaires

All
  • All
  • Arts visuels & Art de vivre
  • Cinéma & Audiovisuel
  • Édition
  • Jeux vidéo
  • Mode & Création
  • Musique & Spectacle vivant
Semaine de la Critique 2024

La French Touch, partenaire de la 63ème Semaine de la Critique

Tapis rouge festival de Cannes

L’Iconique tapis Rouge du Festival de Cannes

Design Sans Titre (2)

Inscrivez-vous à la formation de 6 jours « AI for creative business »

Design Sans Titre

Faire du neuf avec du vieux, l’ADN de Lagoped

!
Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Faire défiler vers le haut