Aller au contenu

Après avoir conquis les Etats-Unis DESTREE se lance en Chine et au Japon

Temps de lecture

3 min

Boutique DESTREE

Créée en 2016 à Paris par Géraldine Guyot et Laetitia Lumbroso, DESTREE est une marque de prêt-à-porter et d’accessoires féminins. En quelques années, elle s’est imposée sur la scène internationale de Paris à New York et ambitionne de se lancer en Chine et au Japon en 2023.

Architecturales , colorées et singulières , les pièces DESTREE puisent leur inspiration dans l’art contemporain. « Venant de cet univers, Géraldine Guyot crée des produits uniques qui accrochent le regard. », affirme Laetitia Lumbroso, cofondatrice et directrice générale de DESTREE. Un véritable atout selon cette ancienne directrice de collection chez Dior pour qui « l’important dans la mode est d’apporter un point de vue différent. »

« Les Japonais aiment la créativité et le savoir-faire français »

Dès ses débuts, DESTREE se fait une place sur le marché de la mode en lançant une collection de chapeaux, qui lui permet très vite d’entrer au Bon Marché à Paris et d’être vendu jusqu’à Tokyo. « Les Japonais aiment la créativité et le savoir-faire français et sont toujours à l’affût de nouveautés. », explique Laetitia Lumbroso. La jeune marque ajoute très vite à sa production la maroquinerie, puis les bijoux et enfin le prêt-à-porter.

Positionnée en tant que marque de créateur, DESTREE fabrique ses pièces au Portugal, en Italie et en Espagne. Les bijoux sont quant à eux produits à Paris. Depuis cette année, les États-Unis sont devenus le premier marché de la marque autant en BtoB qu’en BtoC. « Le déménagement de Géraldine Guyot à New York et le travail de l’agence de presse Karla Otto nous ont permis de signer d’importants contrats avec des department stores américains comme Saks 5th Avenue et Nordstrom » . Une grande force de frappe en termes d’images pour la jeune marque française.

Cap sur la Chine pour DESTREE

Mais DESTREE voit grand. Accompagnée par le fonds d’investissement Sequoia Capital China, la marque a réalisé en avril dernier une levée de fonds de plusieurs millions d’euros, auprès d’investisseurs exclusivement féminins. Parmi elles, des personnalités reconnues du monde des affaires, de la mode et de la création artistique comme la rédactrice en chef de Vogue Chine Angelica Cheung, les chanteuses Beyoncé et Rihanna ou encore l’actrice Jessica Alba.

Avec ce tour de table DESTREE prévoit notamment de lancer la marque en Chine en 2023. Pour se développer dans ce nouveau pays, une boutique en ligne sur Tmall, le plus grand site d’e-commerce chinois, sera créée. « La majorité des ventes sont issues du online. », explique Laetitia Lumbroso. L’organisation de pop-up dans des boutiques et des corners dans les grands magasins, le marketing et l’achat de publicité sur les plateformes chinoises permettront d’augmenter la notoriété de la marque dans l’empire du milieu.

Pour mener ce projet à bien, DESTREE a pu recruter une équipe expérimentée pour poursuivre le déploiement de la marque. En parallèle, elle s’est attelée à ouvrir d’une boutique rue du 29 juillet dans le Ier arrondissement à Paris, à aménager un corner au Bon Marché et à installer un shop-in-shop au Printemps de Doha au Qatar.

Articles similaires

All
  • All
  • Arts visuels & Art de vivre
  • Cinéma & Audiovisuel
  • Édition
  • Jeux vidéo
  • Mode & Création
  • Musique & Spectacle vivant
Semaine de la Critique 2024

La French Touch, partenaire de la 63ème Semaine de la Critique

Tapis rouge festival de Cannes

L’Iconique tapis Rouge du Festival de Cannes

Design Sans Titre (2)

Inscrivez-vous à la formation de 6 jours « AI for creative business »

Design Sans Titre

Faire du neuf avec du vieux, l’ADN de Lagoped

!
Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Faire défiler vers le haut