Aller au contenu

Avec Rivalen, Tristan De Witte pérennise les savoir-faire industriels français

Temps de lecture

4 min

Luminaire Roger Pradier, PME du groupe Rivalen

A la tête de Rivalen, un ensemble de PME françaises du secteur de l’éclairage, l’ex- responsable du Fonds savoir-faire d’excellence de Bpifrance, Tristan De Witte, est également le parrain de l’Accélérateur Savoir-Faire d’Exception. A l’occasion de l’annonce de l’acquisition de la société Radian, spécialisé dans l’éclairage des espaces de travail, il nous raconte son parcours.

« Je viens d’une famille d’industriels », raconte Tristan De Witte, président de Rivalen. Son passage du monde de l’investissement à celui de l’entrepreneuriat n’a donc surpris personne. Il entame sa reconversion en 2017 par la reprise de Roger Pradier, une entreprise du patrimoine vivant (EPV) de plus de 100 ans, spécialisée dans les luminaires d’extérieurs. « A 40 ans, je me suis dit que c’était le moment de changer de vie. », explique l’ex-investisseur.

Reconstruire le tissu industriel français par les savoir-faire

Après avoir baigné dans le monde des EPV en développant le fonds d’investissement Savoir-Faire d’Excellence de Bpifrance, Tristan De Witte identifie un secteur dans lequel il pourrait déployer ses ailes en tant qu’entrepreneur : la décoration. « Au début, je n’avais pas forcément une filière de prédilection. Mais la décoration m’est apparue comme un des secteurs ayant le plus de marges de manœuvre à l’export. Je me suis dit : c’est un créneau qui m’intéresse. Il y a de la place ainsi qu’une multitude de petits acteurs à consolider. »

C’est avec Rivalen que cette consolidation se réalise. Ce collectif industriel, dont Tristan De Witte est le président, regroupe aujourd’hui cinq PME : Roger Pradier, Sécurlite, Brossier-Saderne, Luzeva et, depuis le mois de mars 2023, Radian. Toutes spécialisées dans l’éclairage, elles ont en commun de s’appuyer sur des savoir-faire de niche et de produire localement. Si la première a obtenu le label EPV, les trois autres peuvent s’enorgueillir de la certification Origine France Garantie.

Mais ce qui fait le ciment de la holding, c’est son statut d’entreprise à mission obtenu en avril 2022. « C’est extrêmement important. Avec ce label, on s’engage dans la voie difficile de l’économie circulaire et l’éco-conception. C’est la ligne directrice des entreprises du groupe. » Car si chaque société est autonome, elles s’investissent, ensemble, pour atteindre l’objectif fixé par Rivalen : créer un collectif local d’industries. Celui-ci a pour ambition de participer à la reconstruction d’un tissu industriel français porté par des valeurs sociales et environnementales.

Investir dans la transition énergétique

Pour remplir cette mission, Rivalen a par exemple récemment investi 4 millions d’euros pour agrandir et moderniser le site de production de Roger Pradier de Châteauroux. « Il y avait dans cette usine toute une chaîne de traitement de surface de peinture qui devenait un peu obsolète. », explique Tristan De Witte. Son ambition à terme est de faire bénéficier cette transformation aux autres entreprises du groupe mais aussi à toutes les sociétés de la filière éclairage française. « Elles vont pouvoir se servir de cet outil pour leur propre production et éviter d’aller se fournir dans d’autres pays. » De quoi réduire l’impact environnemental de l’ensemble du secteur. « Cette usine sera en rejet zéro, précise le dirigeant. On a donc mis en place des investissements beaucoup plus importants que ceux exigés par la norme. »

Dans la même logique, Sécurlite, le fabricant français luminaires LED qui appartient aussi au groupe Rivalen, a doublé ses moyens de production. « Aujourd’hui 99 % des acteurs de l’éclairage se fournissent en Asie. Cette société est la seule capable de produire en Europe. C’est pourquoi nous allons encore augmenter ses capacités de production. »

Depuis le 14 décembre 2022, Tristan De Witte a ajouté une nouvelle corde à son arc en devenant le parrain de l’Accélérateur Savoir-Faire d’Exception. Lancé par Bpifrance dans le cadre de France 2030, ce programme d’accompagnement sur-mesure vise à accélérer la croissance d’entreprises pratiquant un savoir-faire d’exception. « C’est rigolo car quand j’ai quitté Bpifrance, c’était le début des accélérateurs. Quand j’ai repris Roger Pradier, j’ai fait des pieds et des mains pour rentrer dans l’accélérateur régional en Centre-Val-de-Loire. » Convaincu de l’intérêt du dispositif, il pousse pour que toutes les PME de Rivalen intègrent un accélérateur. « En devenant parrain du programme, la boucle est en quelque sorte bouclée. », conclut-il.

Crédit photo : Roger Pradier

Articles similaires

All
  • All
  • Arts visuels & Art de vivre
  • Cinéma & Audiovisuel
  • Édition
  • Jeux vidéo
  • Mode & Création
  • Musique & Spectacle vivant
Les 10 tendances à retenir de SXSW

Les 10 tendances à retenir du dernier festival SXSW

Ryan Gosling et Emily Blunt à la première de The Fall Guy à SXSW 2024

SXSW : Quand l’entertainement fait les bons deals

Festival du Livre de Paris

Festival du Livre de Paris 2024, le salon pour les professionnels de l’édition au Grand Palais Ephémère

En immersion chez Tat Productions

TAT Productions, le studio d’animation 3D à Toulouse qui rayonne à l’international

!
Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Faire défiler vers le haut