Aller au contenu

Métaverse : quelles opportunités pour la culture ?

Temps de lecture

3 min

Metaverse

Lors de l’évènement Bpifrance Metaverse Vision, des représentants des industries culturelles et créatives (ICC) ont échangé sur les enjeux du métaverse et ses usages possibles dans leur secteur.

Cinéma, jeux vidéo, musique… le métaverse s’invite progressivement pour révolutionner les industries culturelles et créatives (ICC). À l’occasion d’une table ronde organisée par la French Touch dans le métaverse, Jonathan Belolo, fondateur et CEO de la startup d’expériences musicales Stage 11, Elisha Karmitz, directeur général de la chaine de cinéma MK2 et Juien Papelier, directeur général adjoint de Media-Participations, ont échangé sur les nouvelles opportunités offertes par le métaverse. 

Le métaverse, une quête de liberté pour les ICC 

Dans le secteur du cinéma « nous avons vu l’opportunité de se défaire des cloisons imposées par l’internet traditionnel. On a plus de liberté dans la création et dans la consommation d’expériences », intervient le directeur général des cinémas MK2. Pour lui, « l’art majeur de ce siècle est celui du jeu vidéo car c’est le plus transversale, il combine le storytelling, le cinéma, la musique et la technologie ». 

Jonathan Belolo, fondateur de Stage 11, insiste sur la créativité, décuplée dans le métaverse.  « Nous avons la possibilité de coconstruire et de raconter des nouvelles histoires dans des univers existants. Nous repensons tout le processus de création pour que le joueur ait un maximum d’expérience émotionnelle. Notre mission est de réunir des créateurs passionnés et des techniciens à la pointe du progrès. ».  

Pour Julien Papelier, dont l’entreprise édite aussi bien des jeux vidéo que des BD ou des animés, le métaverse est une étape supplémentaire dans sa stratégie de diversification. Il incarne aussi l’ouverture et la décentralisation des expériences. « Les évènements ont toujours lieu à Paris, mais grâce au métaverse tout le monde pourra y accéder de manière égale » explique-t-il.  

De nouvelles limites d’espaces et de temps 

« On a vu, dans toutes les initiatives, un nouveau mode de discussion avec les clients. Le marketing est en train de complètement changer. Dans le métaverse, on échange avec des communautés plus participatives » raconte Elisha Karmitz.  

Un avis partagé par le directeur adjoint de Média-Participations : « Le métaverse mène vers un marketing plus exigeant. Le consommateur devient acteur et le storytelling devra être une qualité des équipes marketing pour défendre le contenu ». 

Jonathan Belolo conclut la conférence en précisant que « l’essentiel reste de ne pas cloner les expériences actuelles mais de comprendre que les contraintes d’espace et de temps ne s’appliquent plus », ce qui ouvre le champ des possibles.  

Articles similaires

All
  • All
  • Arts visuels & Art de vivre
  • Cinéma & Audiovisuel
  • Édition
  • Jeux vidéo
  • Mode & Création
  • Musique & Spectacle vivant
ZeDrimeTim a entamé la production de son premier jeu : Darwin’s Paradox

ZeDrimeTim : un nouveau studio à la frontière du cinéma d’animation et du jeu vidéo

Pierre Maheo, fondateur d' Officine Generale

Officine Générale multiplie les ouvertures de boutiques pour accélérer son développement

Mission Explore & Match

De Dubaï à Abu Dhabi : 7 minutes d’immersion au sein de la Mission Explore & Match French Touch

Fragonard

Fragonard : une affaire de famille depuis bientôt 100 ans

!
Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Faire défiler vers le haut