Aller au contenu

Une rentrée littéraire 2022 marquée par la pénurie de papier

Temps de lecture

2 min

intérieurs d'une librairie

Près des 500 nouveaux romans devraient arriver sur les étals des librairies françaises à la rentrée. Un chiffre en baisse par rapport à la saison 2021, dans un contexte d’augmentation des prix du papier.


490 nouveaux romans vont être publiés d’ici à la mi-octobre, soit 31 titres en moins qu’à la rentrée 2021. Une tendance qui illustre les incertitudes des éditeurs face à la baisse des ventes, les difficultés d’approvisionnement et la hausse des coûts des matières premières.
En effet, le monde de l’édition n’est pas épargné par l’augmentation des coûts de l’énergie. Mais depuis plusieurs mois, c’est surtout la hausse des prix du papier qui inquiète les éditeurs. « En trente ans, on n’avait jamais vu une hausse de cette amplitude en si peu de temps », a expliqué Guillaume Lejeune, président de Culture Papier – l’association qui regroupe les acteurs de la filière graphique – au journal Le Monde en juillet dernier.

Pénurie de papier : une situation inédite

Cette augmentation des prix, principalement liée aux fortes tensions d’approvisionnement en papier, s’explique par de multiples facteurs. Dans son rapport d’activité 2021-2022, le Syndicat national de l’édition en a listé sept :

1. Réduction trop rapide des capacités européennes de production de papiers graphiques entrainant un déséquilibre entre l’offre et la demande et provoquant une pénurie généralisée ;
2. Mise sous quotas des livraisons de papier avec une non-satisfaction de besoins récurrents ou ponctuels ;
3. Incapacité d’absorber les aléas de production (panne, grève, météo…) ou les besoins non prévus (flambée des ventes, export…) ;
4. Arrêt mal anticipé de certaines productions de papier causant des reports vers d’autres papiers (qui peuvent être sous quotas) ;
5. Absence de confirmation des commandes passées sur le long terme ;
6. Non-respect des dates de livraison convenues ;
7. Faiblesse des stocks en distribution.

Face à cette crise inédite, les éditeurs sont contraints de s’adapter : report de publication, baisse du grammage du papier ou encore ajustement de l’offre éditoriale. Reste à espérer que les romans des têtes d’affiche de la rentrée littéraire 2022 (Nothomb, Queffélec, Despentes…) attirent de nouveau les clients en librairie et permettent au marché de se relever.

Articles similaires

All
  • All
  • Arts visuels & Art de vivre
  • Cinéma & Audiovisuel
  • Édition
  • Jeux vidéo
  • Mode & Création
  • Musique & Spectacle vivant
Shocking, une exposition pour redécouvrir le travail d’Elsa Schiaparelli

Shocking, une exposition pour redécouvrir le travail d’Elsa Schiaparelli

Accélérateur Savoir-faire d'exception

Accélérateur Savoir-Faire d’Exception : un webinaire pour comprendre ce programme

Télétravail

Le tout télétravail, un mode d’organisation aux enjeux multiples

Ines Longevial

Les coups de cœur d’Inès Longevial, de Chinatown à Nan Goldin

!
Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Faire défiler vers le haut